Tout sacrifier pour l’éducation de sa fille

Curiosités de Titam

L’Inde est un pays où l’on encourage peu (c’est un euphémisme) l’éducation des petites filles. C’est pourtant dans ce pays que Sushma Verma vit une enfance peu ordinaire… Âgée de 13 ans, issue d’une famille pauvre du nord de l’Inde, elle est inscrite en maîtrise de microbiologie, après que son père ait vendu toutes ses terres pour payer ses frais de scolarité. Son unique espoir: que sa fille fasse partie de la classe moyenne.

India Child ProdigySushma Verma, fait ses exercices dans un escalier de Lucknow, capitale de l’état de l’Uttar Pradesh.

Verma a fini le lycée à l’âge de 7 ans. Elle a fini sa licence à l’âge de 13 ans. Et ceci en grande partie grâce à son intelligence, mais également aux sacrifices consentis par ses parents. « Ils m’ont permis de faire ce que je voulais » a-t-elle déclaré, ajoutant « j’espère que les autres parents n’imposent pas leurs choix sur leurs…

View original post 329 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :