Le travail des journalistes dans les reportages de drames conjugaux

Radio Monde et cie

Je trouve que le dernier bloc de cet article dit tout sur le travail des journalistes qui questionnent l’entourage d’une famille aux prises avec une problématique de violence conjugale…

Mais pourquoi les journalistes persistent-ils à interroger les gens dans l’entourage des agresseurs – leurs connaissances, leurs voisins, etc. – lorsque de telles situations se produisent? Ce ne sont certainement pas ces personnes qui permettent de mieux comprendre les situations spécifiques, encore moins le problème de la violence conjugale de manière plus générale. Lorsque des hommes tuent leur conjointe, il ne semble aucunement pertinent d’établir si les gens de leur entourage les perçoivent ou non comme de « bons gars », de « bons voisins » ou de « bons pères de famille », perceptions qui sont de toute façon, basées sur une connaissance très partielle de la vie quotidienne de ces hommes et de leur famille. Les journalistes s’intéressent à eux parce qu’ils ont commis un…

View original post 145 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :