Stéphanie Lapointe: pardon d’amour

Journal Métro

Sur Les amours parallèles, Stéphanie Lapointe explore «la plus belle aventure qui soit», celle qui ne vient jamais sans son lot de déceptions, de bonheurs, de chutes, de gaffes, de remontées spectaculaires. «Je me suis dit: on parle tellement d’amour, pourquoi ne pas assumer complètement ce thème et y aller à fond?» raconte-t-elle.

C’est ainsi que, en embrassant entièrement ce sujet abordé par 60% des chansons du monde («C’est très scientifique, ce chiffre. Le fruit de longues recherches…!» s’amuse-t-elle), Stéphanie plonge et nous offre 10 morceaux aux sonorités cristallines, enveloppés de chœurs célestes, où sa voix, sensible et habitée, chante «le cœur qui bat sans personne pour l’entendre».

Quand on ouvre le livret des Amours parallèles, troisième album de Stéphanie Lapointe, on tombe sur les mots de Romain Gary: «J’ai souvent remarqué qu’il y a quelque chose avec la réalité qui n’est pas encore au point.»

Cette citation du regretté…

View original post 859 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :