Le république de bananes: Médicaments: le système favorise les pénuries

LE KIOSQUE MÉDIAS

937326La Presse

Amendes

«Dans d’autres pays, il y a des pénalités importantes si le fournisseur n’est plus capable de fournir le médicament.»

Un exemple : «Aux États-Unis, ils ont des amendes très, très importantes lorsqu’un fabricant n’est plus capable de fournir un médicament. […] Si un fabricant fournit des médicaments au Québec et aux États-Unis. S’il tombe en pénurie, aux États-Unis il a une amende de 10 000 $ par semaine alors qu’au Québec, au Canada, il n’a pas de pénalité… S’il a un choix à faire, qui vous pensez qui va être favorisé?»

Nos voisins du sud, comme les cousins outre-Atlantique, ont également légiféré afin d’obliger les pharmaceutiques à avertir le réseau de la santé six mois avant d’arrêter la production d’une molécule. Assez pour trouver un substitut.

Réseau d’échange

Il n’existe pas de réseau organisé permettant à un établissement en manque d’appeler les autres à l’aide afin d’obtenir…

View original post 146 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :