C-51 pourrait nuire au travail des journalistes

Journal Métro

Des experts reprochent au projet de loi antiterroriste C-51, sur lequel la Chambre des communes devra se prononcer cette semaine, de porter potentiellement atteinte à la liberté de presse.

Le regroupement de journalistes Canadian journalists for free expression (CJFE) a appelé le gouvernement, à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de presse, dimanche, à renoncer à C-51. Ce dernier constituerait une «menace sérieuse à la liberté d’expression».

Parmi les articles en cause, il y a ceux qui peuvent permettre aux policiers d’obtenir un mandat pour saisir des documents, papiers ou numériques, de «propagande terroriste», la propagande terroriste étant «tout écrit, signe, représentation visible ou enregistrement sonore qui préconise ou fomente la perpétration d’infractions de terrorisme en général ou qui conseille la perpétration d’une infraction de terrorisme». Deviendraient aussi passibles d’emprisonnement ceux qui communiquent des déclarations faisant la promotion du terrorisme.

«Les médias peuvent être amenés à rapporter les…

View original post 408 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :